Soyez là où votre don sauve des vies

Cyclone Birmanie: galerie de photos

Des familles se sont regroupées dans des monastères et dans des écolesPhoto  Eyal Warshawski
<p>Des familles se sont regroupées dans des monastères et dans des écoles<br />Photo <span><strong>©</strong> Eyal Warshawski</span></p>

Des familles se sont regroupées dans des monastères et dans des écoles
Photo © Eyal Warshawski

Dans le delta de l'Irrawaddy, quasiment toutes les habitations sont détruites dans certains endroits
Photo © Eyal Warshawski

MSF travaillait déjà en Birmanie, ce qui a permis d'être très rapidement présents dans la zone la plus sinistrée. Les équipes ont été progressivement renforcées, jusqu'à 250 personnes mi-mai
Photo © MSF

310 tonnes de riz, plus de 84 000 boîtes de conserves de poisson et 16 500 litres d’huile ont été distribués par les 33 équipes MSF dans le delta. Une très faible quantité de nourriture n'a pas pu être donnée directement par le personnel MSF aux victimes du cyclone.
Photo © Robert Genest/MSF

Trois semaines après le passage du cyclone Nargis, les besoins restent immenses. Les acteurs humanitaires attendent encore que les autorisations soient plus largement délivrées pour que le personnel international puisse circuler dans le delta
Photo © Eyal Warshawski

Tant à Bogaley qu’à Pyapon, les équipes de MSF ont remarqué un manque d’accès à l’eau potable : les habitants utilisent uniquement de l'eau de pluie. De l’eau potable est également distribuée quand il n’y a plus d’autre source d’approvisionnement.
Photo © Eyal Warshawski

13 500 bâches plastiques ont été distribuées à ce jour par MSF.
Photo © Eyal Warshawski

Environ 500 patients par jour reçoivent des soins médicaux des 33 équipes MSF dans le delta. Une grande partie des consultations sont des blessures légères liées au cyclone, telles que des fractures, les plaies à la tête et les plaies infectées.
Photo © MSF

190 tonnes de materiel de secours ont pu être acheminées par MSF en Birmanie. L'équipement pour améliorer l'accès à l'eau est particulièrement important mais ne peut être mis en place si le personnel n'a pas reçu une formation spécifique.

Environ 120 000 personnes ont pu recevoir une assistance de la part des équipes MSF travaillant dans cette zone. Les équipes sur place font leur possible et sont impatientes d'apporter une réponse plus importante en volume comme en qualité.
Photo © Eyal Warshawski

La nourriture, l'eau potable et les abris constituent les principaux besoins. Les fortes restrictions imposées par les autorités birmanes ont limité les secours
Photo © Eyal Warshawski

1 / 11

Des familles se sont regroupées dans des monastères et dans des écoles
Photo © Eyal Warshawski

Dans le delta de l'Irrawaddy, quasiment toutes les habitations sont détruites dans certains endroits
Photo © Eyal Warshawski

MSF travaillait déjà en Birmanie, ce qui a permis d'être très rapidement présents dans la zone la plus sinistrée. Les équipes ont été progressivement renforcées, jusqu'à 250 personnes mi-mai
Photo © MSF

310 tonnes de riz, plus de 84 000 boîtes de conserves de poisson et 16 500 litres d’huile ont été distribués par les 33 équipes MSF dans le delta. Une très faible quantité de nourriture n'a pas pu être donnée directement par le personnel MSF aux victimes du cyclone.
Photo © Robert Genest/MSF

Trois semaines après le passage du cyclone Nargis, les besoins restent immenses. Les acteurs humanitaires attendent encore que les autorisations soient plus largement délivrées pour que le personnel international puisse circuler dans le delta
Photo © Eyal Warshawski

Tant à Bogaley qu’à Pyapon, les équipes de MSF ont remarqué un manque d’accès à l’eau potable : les habitants utilisent uniquement de l'eau de pluie. De l’eau potable est également distribuée quand il n’y a plus d’autre source d’approvisionnement.
Photo © Eyal Warshawski

13 500 bâches plastiques ont été distribuées à ce jour par MSF.
Photo © Eyal Warshawski

Environ 500 patients par jour reçoivent des soins médicaux des 33 équipes MSF dans le delta. Une grande partie des consultations sont des blessures légères liées au cyclone, telles que des fractures, les plaies à la tête et les plaies infectées.
Photo © MSF

190 tonnes de materiel de secours ont pu être acheminées par MSF en Birmanie. L'équipement pour améliorer l'accès à l'eau est particulièrement important mais ne peut être mis en place si le personnel n'a pas reçu une formation spécifique.

Environ 120 000 personnes ont pu recevoir une assistance de la part des équipes MSF travaillant dans cette zone. Les équipes sur place font leur possible et sont impatientes d'apporter une réponse plus importante en volume comme en qualité.
Photo © Eyal Warshawski

La nourriture, l'eau potable et les abris constituent les principaux besoins. Les fortes restrictions imposées par les autorités birmanes ont limité les secours
Photo © Eyal Warshawski

1 / 11

À lire aussi