Colombie : L'eau coule à flots dans le quartier de Miramar

Jour d'eau jour de lessive dans le barrio de Miramar
Jour d'eau, jour de lessive dans le barrio de Miramar ©Aurélie Baumel

Dans la ville portuaire de Buenaventura, l'eau n'arrive pas jusqu'aux 250 maisons du quartier sur pilotis de Miramar car pour la compagnie des eaux Hidropacífico, l'adduction « en aérien » n'est pas envisageable. Aux vues des nombreuses infections cutanées et maladies gastriques liées à une eau de mauvaise qualité, MSF initie fin 2009 un projet d'assainissement.

En 14 mois d'activités, 725 mètres de passerelles ont été reconstruites, 17 ateliers de formation ont été réalisés par MSF et 200 « kits » installés avec la communauté dans le quartier de Miramar. Désormais, chaque maison est équipée d'un tank qui permet un approvisionnement continu en eau.

Un projet pilote
Fondé il y a 17 ans par un groupe de familles chassées de leur terre en périphérie de la ville ou de quartiers limitrophes, la majorité du quartier de Miramar avance sur la mer, perché sur pilotis. Des branchements sauvages au réseau municipal permettent un accès à l'eau quelques heures par semaine mais faute d'eau potable, l'hygiène est limitée et les infections cutanées ou gastriques prolifèrent parmi les enfants.

MSF décide alors de mettre en place un projet d'assainissement et de distribution de l'eau. Pour assurer la pérennité du projet, les équipes favorisent la participation communautaire. « L'implication de la communauté dans la réalisation du projet responsabilise sur les aspects de maintenance collective des équipements et de la gestion individuelle de l'eau. Les installations mises ont place ont de fait une espérance de vie plus longue » explique David Clerc, responsable du projet MSF à Miramar.

Un changement radical
De la nécessité de fixer la tuyauterie sur un support stable nait l'idée de réhabiliter tous les pontons du quartier. « A travers l'implémentation du système d'adduction, la finalité du projet était la diminution de la morbidité des maladies hydriques et l'amélioration des conditions de vie. Le projet a finalement dépassé cet objectif en permettant une meilleure cohésion sociale grâce à la réfection des pontons » confie Juan Carlos Rubio, responsable assainissement.

Après les étapes de vérification des jointures et de désinfection des tuyaux, l'eau est enfin arrivée dans le quartier fin avril 2010. « C'est un changement à 100%. Avant, nous devions chercher l'eau très loin et la transporter dans des jerrycans. Aujourd'hui, il n'y a qu'à ouvrir le robinet » s'extasie Jay, un habitant du « barrio ».

Le projet est un succès pour les équipes comme pour la communauté. MSF dupliquera donc l'expérience dans deux autres barrios de la ville en adaptant le mode opératoire aux spécificités de chaque quartier.

Présente en Colombie depuis 1995, MSF intervient aujourd'hui dans la ville portuaire de Buenaventura, située sur la côte pacifique. La violence urbaine et intrafamiliale est le lot quotidien de ses 400 000 habitants, à 98% d'origine afro-colombienne. En 2008, MSF ouvre un centre de santé primaire destiné aux populations sans couverture sociale, aux urgences et aux victimes de violence sexuelle.

À lire aussi