URGENCE GAZA

Rouvrir une clinique dans la ville de Gaza :
« Nous avons vécu les jours les plus difficiles de notre vie »

Regarder la vidéo

Fonds Régional Urgence Gaza

Chapo

Grâce à vous, nos équipes peuvent continuer d'agir pour sauver des vies dans la région de Gaza.

je donne au Fonds Régional d'Urgence Gaza

Chine-séisme : le point sur nos activités

Sichuan  19 mai 2008
Sichuan - 19 mai 2008 © Joanne Wong /MSF

MSF a effectué des donations de matériel de première urgence, dont des tentes, et apporte un soutien médical à plusieurs structures.

34 personnels MSF travaillent actuellement sur le terrain. Ils mènent des évaluations, offrent des soins chirurgicaux et médicaux, ainsi qu’une prise en charge psychologique, et distribuent tentes et médicaments.

Si la réponse (locale, régionale et nationale) a été très importante, des besoins subsistent, surtout en ce qui concerne la demande d’abris. Le gouvernement chinois estime le nombre de personnes sinistrées de la province du Sichuan à plus de 5 millions.

« C’est la réponse consécutive à une catastrophe naturelle la plus importante que j’ai jamais vue » témoigne Tony Marchant, coordinateur de l’urgence pour MSF à Chengdu. « Cependant, il reste beaucoup à faire encore, essentiellement en ce qui concerne les abris et la reconstruction ».

3 800 tentes distribuées.
Le vendredi 23 mai, un convoi de 10 camions transportant 2 050 grandes tentes familiales est arrivé sur Deyang. En collaboration avec la Croix-Rouge chinoise, ces tentes ont été distribuées sur Mianzhu ainsi que sur d’autres zones particulièrement touchées.

Deux avions cargos chargés de 1 750 tentes sont arrivés le week-end dernier. Elles ont été distribuées, toujours en collaboration avec la Croix-Rouge chinoise, dans les régions de Guanghan et de Hanwang, notamment aux structures de santé endommagées. Au total, depuis le début de notre intervention, ce sont donc 3 800 tentes qui ont été données par MSF. Le gouvernement chinois estime qu’environ 3,3 millions de tentes doivent être distribuées aux sinistrés sans-abris.

« Le besoin en abris est énorme » constate Nicolas Tocqué, coordinateur logistique d’urgence.
« J'ai travaillé dans des camps de réfugiés où venir en aide à 80 000 personnes sur une seule et même localité représentait une charge de travail écrasante. Et pourtant ce n’est rien en comparaison aux millions de personnes ayant besoin d'un abri en Chine ! Des besoins importants en termes de quantité, mais aussi de qualité : les familles doivent pouvoir y vivre durant les nombreux mois qui seront nécessaires pour reconstruire un logement convenable et remettre les infrastructures en place ».

« Le besoin en abris est énorme. Des besoins importants en termes de quantité, mais aussi de qualité : les familles doivent pouvoir y vivre durant les nombreux mois qui seront nécessaires pour reconstruire un logement convenable.
Nicolas Tocqué, coordinateur logistique d'urgence

Activités médicales et chirurgicales. MSF continue de suivre et d’intervenir sur les besoins médicaux. En une semaine de soutien au centre de triage de l’hôpital de Guanghan, nos équipes médicales ont fourni des soins chirurgicaux et post-opératoires à 70 patients blessés arrivés, le plus souvent par hélicoptère, des zones voisines les plus touchées. MSF y a également fait une donation de médicaments et de matériel médical.

La majorité des patients ayant été transférés vers d’autres structures ou étant en passe de l’être, MSF a mis un terme à ces activités médicales jeudi dernier, mais continue d’assurer une prise en charge psychologique aux derniers patients en attente de leur transfert.

Soutien d'un hôpital de Mianehu. Au cours des quatre derniers jours, MSF a soutenu l’un des hôpitaux de la ville de Mianzhu, située à environ 60 km à l’est de l’épicentre du séisme. Cet hôpital ayant été très endommagé, toutes les activités médicales ont lieu en dehors des bâtiments, sous des tentes. La majorité des patients sévèrement blessés ayant été transférés vers d’autres structures, cet hôpital offre désormais des soins de santé primaire aux sinistrés de la zone.

Les trois néphrologues spécialisés dans le « crush syndrome » (voir les articles précédents) ont terminé leur mission hier. Ils avaient été envoyés dans le Sichuan afin de partager leur expérience - via des conférences et des formations - dans quatre des plus grands hôpitaux de Chengdu où beaucoup de victimes du séisme ont été prises en charge. Du matériel de dialyse a également été donné à l’hôpital provincial.

Offre de soins en santé mentale.
L’impact psychologique du séisme chez les survivants commence en effet à émerger et la demande de soins de santé mentale est importante dans les hôpitaux et dans les sites de regroupement de rescapés.

En plus des activités psy menées au centre de triage de l’hôpital de Guanghan, MSF collabore avec l’hôpital Huaxi de Chengdu, capitale provinciale du Sichuan, afin de proposer un soutien et une formation en santé mentale, et examine la possibilité d'élargir son offre de soins psy.

Poursuite des évaluations. Les équipes MSF ont mené des évaluations poussées dans l’ensemble de la région touchée par le séisme. Elles ont porté une attention particulière aux besoins médicaux et à la problématique des abris et ont constaté que la prise en charge - en termes de nourriture, d'approvisionnement en eau, d’assainissement et d'hygiène - est largement assurée dans la plupart des localités. La reconstruction a même déjà commencé à certains endroits. Cette semaine, MSF continuera d’évaluer les besoins et de fournir une assistance là où elle sera nécessaire.

MSF travaille en Chine depuis 1988. Depuis 2003, MSF mène un programme VIH/sida à Nanning, dans la province du Guangxi. Début 2008, notre programme VIH / sida de Xiangfan, province de Hubei, a été transféré aux autorités chinoises.

Voir une carte de la province du Sichuan (courtesy www.alertnet.org)

À lire aussi