Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Camp de Huai Nam Khao : une maternité pour les hmongs.

Camp de Huai Nam Khao : une maternité pour les hmongs.Province de Petchabun  Thaïlande – Mai 2008
<p>Camp de Huai Nam Khao : une maternité pour les hmongs.<br />Province de Petchabun - Thaïlande – Mai 2008</p>

Camp de Huai Nam Khao : une maternité pour les hmongs.
Province de Petchabun - Thaïlande – Mai 2008

Médecins Sans Frontières a ouvert une maternité dans le camp de réfugiés hmongs de Huai Nam Khao. 300 naissances en moyenne y ont lieu chaque année.

Les femmes sont suivies en consultations prénatales. Plus de 3500 consultations ont été assurées par nos équipes en 2007.

 
Ya, sage-femme, dispense les premiers soins à un nouveau-né.

Blia, l’une des sages-femmes de l’équipe doit effectuer un accouchement en urgence lors d’un transfert vers l’hôpital.

Chez les Hmongs, la famille est toujours très présente autour de la naissance. Dès l’accouchement terminé, frères et sœurs et grands parents rendent visite à la jeune maman.

Les pères sont aussi présents lors de l’accouchement et jouent un rôle central dans l’éducation des jeunes enfants. Ce sont eux, par exemple, qui les emmènent en consultation postnatale. 

Après la naissance, les femmes et leur maris peuvent venir assister à des cours dispensés par nos sage –femmes sur l’allaitement ainsi que sur les soins à dispenser aux bébés.

Dans le cadre du planning familial des séances de sensibilisation -ici, à la contraception par pilule -, sont dispensées chaque semaine. Tout le monde y est convié.  

1 / 9

Camp de Huai Nam Khao : une maternité pour les hmongs.
Province de Petchabun - Thaïlande – Mai 2008

Médecins Sans Frontières a ouvert une maternité dans le camp de réfugiés hmongs de Huai Nam Khao. 300 naissances en moyenne y ont lieu chaque année.

Les femmes sont suivies en consultations prénatales. Plus de 3500 consultations ont été assurées par nos équipes en 2007.

 
Ya, sage-femme, dispense les premiers soins à un nouveau-né.

Blia, l’une des sages-femmes de l’équipe doit effectuer un accouchement en urgence lors d’un transfert vers l’hôpital.

Chez les Hmongs, la famille est toujours très présente autour de la naissance. Dès l’accouchement terminé, frères et sœurs et grands parents rendent visite à la jeune maman.

Les pères sont aussi présents lors de l’accouchement et jouent un rôle central dans l’éducation des jeunes enfants. Ce sont eux, par exemple, qui les emmènent en consultation postnatale. 

Après la naissance, les femmes et leur maris peuvent venir assister à des cours dispensés par nos sage –femmes sur l’allaitement ainsi que sur les soins à dispenser aux bébés.

Dans le cadre du planning familial des séances de sensibilisation -ici, à la contraception par pilule -, sont dispensées chaque semaine. Tout le monde y est convié.  

1 / 9

À lire aussi