Fonds d’urgence COVID-19

Donnez à nos équipes les moyens de faire face à l’épidémie et à ses conséquences sur nos terrains d’intervention.

Je donne

Birmanie : MSF intervient auprès des victimes du cyclone Giri

Le cyclone Giri a détruit de nombreux villages de la côte ouest de la Birmanie le 22 octobre dernier
Le cyclone Giri a détruit de nombreux villages de la côte ouest de la Birmanie le 22 octobre dernier © MSF

Plus de deux semaines après le passage du cyclone Giri, qui a détruit de nombreux villages de la côte Ouest de la Birmanie le 22 octobre dernier, MSF prend en charge plusieurs milliers de sinistrés.

Une extrême vulnérabilité

Le cyclone Giri a causé d'importantes destructions dans les villages de l'État de Rakhine, à l'Ouest du pays. Selon les estimations officielles, au moins 81 000 personnes sont sans abri et près de 16 000 hectares de terres agricoles ont été détruits.

MSF estime que de nombreux villages ont été détruits de plus de moitié, et que d'autres ont été totalement rasés. De nombreuses familles ont trouvé refuge dans les monastères, ou utilisent des débris pour fabriquer des abris de fortune. Les sinistrés manquent de nourriture, et disent avoir peu de perspectives pour s'en procurer dans les jours à venir.

Outre les nombreux risques sanitaires accentués par le cyclone, la région entre à l'heure actuelle dans le pic saisonnier de recrudescence des cas de paludisme. Le manque de logement, de nourriture et de soins médicaux appropriés risque d'accentuer le nombre de cas.

Soins de santé primaire et distributions de nourriture et d'abris

Les équipes MSF sont présentes dans la ville de Minbya et dans les communes environnantes.  En coopération avec les autorités et les autres acteurs, MSF a procédé à des distributions de nourriture, d'outils et de matériel pour les abris. Dans les jours et semaines à venir, MSF prévoit d'étendre ces distributions à des milliers des familles supplémentaires.

MSF a également déployé des équipes médicales pour délivrer des soins de santé primaires à la population touchée, et a fourni des médicaments et du matériel médical aux établissements de santé locaux.

MSF travaille en Birmanie depuis 1992. Ces dernières années MSF a concentré ses efforts sur le traitement du VIH/sida, de la tuberculose et du paludisme, ainsi que sur la réponse aux catastrophes naturelles, comme le cyclone Nargis en 2008. En Birmanie, MSF gère 17 dispensaires VIH, fournissant des traitements anti-rétroviraux à plus de 16 000 personnes, ainsi que neuf centres de santé et plus de 30 centres de proximité du traitement du paludisme.

À lire aussi