Être généreux ici, c’est soutenir nos médecins sur tous les terrains

ÊTRE GÉNÉREUX ICI, C'EST VACCINER SOUFFRANCE À BIRINGI

En savoir plus

Birmanie - Cyclone Nargis : l'opération MSF en chiffres

Birmanie mai 2008. Au total 500 000 personnes ont reçu une assistance de MSF après le cyclone Nargis.
Birmanie, mai 2008. Au total, 500 000 personnes ont reçu une assistance de MSF après le cyclone Nargis. © Robert Genest/MSF

À l'arrivée de MSF dans la région du delta de l'Irrawady, 48 heures après le cyclone Nargis, de nombreuses personnes se trouvaient sans nourriture, sans toit, sans eau potable et sans soins médicaux. Le cyclone a dévasté beaucoup de maisons,  détruit les cultures et causé la mort du bétail. De plus, la mousson a rendu les conditions de vie encore plus difficiles.

À l'arrivée de MSF dans la région du delta de l'Irrawady, 48 heures après le cyclone Nargis, de nombreuses personnes se trouvaient sans nourriture, sans toit, sans eau potable et sans soins médicaux. Le cyclone a dévasté beaucoup de maisons,  détruit les cultures et causé la mort du bétail. De plus, la mousson a rendu les conditions de vie encore plus difficiles.

Une des premières organisations présentes dans le pays, MSF s'est tout d'abord concentrée sur les besoins immédiats de la population et a ensuite mis en œuvre un programme de santé mentale, après une évaluation des besoins.

Les activités médicales ont commencé par des cliniques itinérantes, au cours desquelles les équipes ont soigné de nombreuses personnes blessées.

Puis, les soins se sont poursuivis dans des dispensaires fixes où étaient essentiellement soignés des diarrhées, des infections respiratoires et des cas de détresse psychologique. Aucune maladie contagieuse n'est véritablement apparue.

Les activités d'eau et assainissement ont inclus le pompage et le nettoyage des étangs ou des puits (sources d'eau potable inondées par de l'eau salée), la protection des sources, la distribution de seaux et de jerricans, l'installation d'un certain nombre de systèmes de traitement d'eau et la construction de latrines.



Des activités psychosociales
ont été mises en œuvre avec notamment des séances de consultation individuelle et en groupe, la création de groupes communautaires, le fonctionnement d'une école dans un camp de personnes déplacées et une formation destinée au personnel médical local.

Au total, 500 000 personnes ont reçu une assistance de MSF. En octobre 2008, MSF a fermé/transféré la majorité de ses programmes lorsque les besoins d'urgence ont été couverts et qu'un nombre sans précédent d'ONG ont été présentes sur le terrain. Cependant, certaines activités ont été poursuivies, essentiellement dans les domaines de la nutrition et de la santé mentale, dans certaines des régions les plus difficilement accessibles où il manque une aide appropriée.

 

  • Population ayant reçu l'aide de MSF : 500 000 personnes
  • Programmes principaux : les régions de Laputta, Ngapudaw, Phya Pon, Bogaley
    (soit plus de 1 100 villages)
  • Activités principales : distributions de nourriture et de biens de première nécessité,
    soins médicaux, soins psychologiques, nutrition, eau et assainissement
  • Soins médicaux :

- Plus de 100 000 consultations médicales
- Soins médicaux et nutritionnels pour environ 1 000 patients malnutris
- Complément nutritionnel pour 41 000 personnes à risque de malnutrition aigüe
- Consultations individuelles de soutien psychologique pour 3 100 personnes
- Consultations de groupe et groupes communautaires pour soutien psychologique
pour 56 000 personnes

  • Nourriture distribuée :

- Riz : 3 200 tonnes
- Haricots : 740 tonnes
- Huile : 242 000 litres
- Poisson : 514 000 boîtes de conserve
- Sel : 42 tonnes

  • Biens de première nécessité distribués :

- Bâches en plastique : 146 000
- Moustiquaires : 194 000
- Couvertures : 79 000
- Kits d'hygiène : 50 000
- Seaux : 12 000
- Kits d'outils : 8 000

  • Eau et assainissement

- Étangs pompés/ nettoyés : 567
- Puits pompés/ nettoyés : 670
- Personnel : 128 expatriés et plus de 650 nationaux avec un système
de rotation du personnel
- Dépenses totales : environ 9 millions d'euros

 

 

À lire aussi