Être généreux ici, c’est soutenir nos médecins sur tous les terrains

Être généreux ici, c'est soutenir nos médecins sur tous les terrains

En savoir plus

80 000 réfugiés sud-soudanais en Ethiopie

Gambella est une région située à l’extrême ouest de l’Ethiopie, à la frontière avec le Soudan du Sud. Au 2 avril, on y dénombrait environ 80 000 réfugiés sud-soudanais.

Ces personnes viennent d’arriver du Soudan du Sud. Elles ont marché durant des semaines, pour fuir les persécutions et le manque de nourriture dans leur pays. Dans le camp de transit de Pagak, elles retrouvent une certaine sécurité. Mais si l’aide apportée aux réfugiés n’augmente pas radicalement, leurs conditions de vie ne seront pas meilleures de ce côté de la frontière.

Le camp de Luetchor devait accueillir 20 000 réfugiés, ils sont 40 000 aujourd’hui… Et leur nombre augmente chaque jour. MSF intervient dans trois camps : Luetchor, Pagak et Itang. Les équipes ont mis en place des services de consultations externes et d’hospitalisation, et vaccinent les enfants contre la rougeole à leur arrivée. Des efforts qui sont toujours insuffisants.

Déjà qualifiée de critique par les équipes qui travaillent en Ethiopie, la situation devrait encore s’aggraver dans les semaines à venir… On estime que le nombre de réfugiés pourrait atteindre 150 000. Et sans intensification de l’aide humanitaire, leurs conditions de vie se dégraderont encore quand les pluies détruiront les abris et faciliteront la propagation des maladies.

► Consultez notre dossier détaillé sur l'urgence qui frappe le Soudan du Sud et les pays voisins accueillant des réfugiés

À lire aussi