Soyez là où votre don sauve des vies

5 minutes pour comprendre la situation des mineurs non accompagnés

Sur le territoire français, l’aide sociale à l’enfance a l’obligation de protéger les mineurs non accompagnés au titre de l’enfance en danger. Mais aujourd’hui, les jeunes migrants se déclarant mineurs non-accompagnés ne sont pas pris en charge partout, comme ils devraient l'être, et on constate de grosses différences selon le département où se trouve le mineur. À Paris, le dispositif est saturé et défaillant, et certains mineurs se retrouvent à la rue.

C'est la raison pour laquelle MSF ouvrira le 5 décembre à Pantin un centre d’accueil et d’orientation médical et administratif destiné à leur venir en aide.

Ce centre de jour accueillera des jeunes déboutés de leur demande de reconnaissance de minorité, des jeunes en transit mais aussi des jeunes primo arrivant. Tous sont référés vers la structure grâce aux maraudes de nos associations partenaires. Le centre leur proposera un accompagnement juridique, médical, psychologique ainsi que des activités sociales.

Tout ce travail est soutenu par les associations ADJIE, Safe Passage, COMED, La Chorba, les avocats du barreau de Paris et de Seine Saint-Denis.

EN SAVOIR PLUS

Consultez notre dossier consacré aux migrants et réfugiés en France

À lire aussi