En bref

Dix ans de conflits dans la région autonome de Bougainville, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, ont affaibli le système de santé. Dans le sud de l’île, MSF apporte son soutien au centre de santé de Buin et à 5 structures de soins de la région, notamment en soins maternels.

Dépenses 2013 :  1 025 000 €
Financements : 100 % privés
Équipe :  9 internationaux et 35 nationaux
Autre section présente : section hollandaise

Contexte

L’accès aux soins de santé dans l’île de Bougainville est extrêmement limité. 10 ans de conflit entre les séparatistes et le gouvernement de Papouasie-Nouvelle-Guinée ont conduit au décès et au déplacement de milliers de personnes, laissant les structures de santé dans un état déplorable. Ce conflit a donné lieu à une crise locale, le conflit Konnou, qui a engendré une insécurité dans le sud de l'île jusqu'en 2011. Cette crise a été marquée par une violence systématique et des perturbations majeures concernant l'accès aux soins et la prestation de services médicaux.

En 2010, MSF est revenue dans la province de Bougainville qu’elle avait quittée 10 ans auparavant, afin de mener une évaluation des besoins dans le sud de l’île et le district de Buin, qui a révélé une destruction systématique et à grande échelle des infrastructures de santé. MSF a ainsi décidé de reprendre des activités de soins en 2011.

Projets

Buin

Le principal objectif de ce programme est d’améliorer l’accès aux soins de santé essentiels, en se concentrant sur les soins materno-infantile et la tuberculose. L’objectif est d’apporter un soutien, et non de remplacer, le système de santé existant. Le projet vise à réduire le taux de mortalité et de morbidité de la population dans la région sud de Bougainville, en soutenant le centre de santé de Buin et 5 centres de santé du district de Buin.

Les axes principaux de ce programme concernent le soutien des soins primaires, de la santé materno-infantile, de la tuberculose et de la violence sexuelle, et la supervision des activités médicales ; la réhabilitation des structures de santé (pour la tuberculose, les consultations externes, le laboratoire, la pharmacie du centre de santé de Buin et des centres de santé de district) ainsi que la maintenance et le support logistique pour le système de référence ; et enfin l’approvisionnement supplémentaire en médicaments essentiels (soutien à l’approvisionnement effectué par la Division de la Santé et celui d’AusAid – l’agence australienne de développement international).

En 2013, les équipes ont réalisé 29 503 consultations and hospitalisé 1 653 patients. Un total de 3 894 consultations anténatales et des consultations de planning familial pour 979 familles ont été réalisées. 7 541 personnes ont été vaccinées et 870 accouchements effectués.

MSF continue de maintenir une présence importante dans la région et de nombreux acteurs et partenaires considèrent nos activités comme étant une référence. Avec la fin du conflit Konnou et le renforcement opéré par MSF des centres de santé de district, l’accès aux soins dans le district de Buin s’est notablement amélioré. Ces éléments, ainsi que le soutien accru des services de soins provinciaux et d’AusAid aux centres de santé de Buin, ont pour conséquence la planification de la fermeture à terme du projet MSF à Buin. 12 personnes-clés de l’équipe locale MSF seront alors intégrées et prises en charge financièrement par le centre de santé de Buin, et certaines des activités MSF seront transmises à d’autres ONG.

Projets tuberculose

Une mission exploratoire conduite dans le pays en décembre 2013 a confirmé une incidence et une prévalence  élevées de la tuberculose, particulièrement dans le district National Capital et la province du Golfe. MSF a proposé la mise en place d’activités tuberculose dans la province du Golfe à partir de juin 2014 et dans le district National Capital début 2014.