L’organisation humanitaire médicale internationale Médecins Sans Frontières (MSF) exprime son inquiétude quant au prix élevé annoncé aujourd’hui du délamanide, l’un des nouveaux médicaments antituberculeux.

Contact

Andrea Bussotti
Chargé de Communication médicale
andrea.bussotti@paris.msf.org
+33 (0)1 40 21 28 67

Prise en charge de la tuberculose résistante en Arménie. © Andrea Bussotti/MSF

Le laboratoire japonaise Otsuka a déclaré qu’il rendrait disponible le médicament dans certains pays en développement à un prix de 1 700 dollars par traitement. Le délamanide est l’un des deux premiers médicaments antituberculeux développés depuis 50 ans. Il est notamment efficace contre les formes de tuberculose résistantes à la plupart des autres antibiotiques, comme la TB multi-résistante (TB-MDR) et ultrarésistante (TB-XDR).

Pour le traitement des tuberculoses résistantes (TB-DR), le délamanide doit être associé à plusieurs autres médicaments. Le prix minimum d’un traitement sans délamanide, dans les pays en développement, varie déjà entre 1 000 et 4 500 dollars par patient, un montant inaccessible pour ces pays. Selon MSF, l’objectif devrait être de pouvoir proposer un prix de 500 dollars par patient.

Les pays éligibles au soutien du Fonds Mondial de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme pourront acheter le délamanide via le Global Drug Facility (GDF), un mécanisme de mise à disposition des médicaments antituberculeux géré par les Nations Unies, à condition que le médicament soit enregistré dans le pays ou fasse l’objet d’une dérogation à l’importation. 

« Les pays devraient pouvoir augmenter le nombre de patients TB-DR traités avec les médicaments les plus efficaces, mais le délamanide n’est ni disponible, ni accessible dans la plupart des pays, explique le Dr. Grania Brigden, spécialiste de la tuberculose à la Campagne d’Accès aux Médicaments Essentiels (CAME) de MSF. Le prix du délamanide doit baisser et devenir accessible. Ce nouveau médicament, très prometteur, n’aura aucun impact si les patients n’y ont pas accès ».

On estime que jusqu’à deux-tiers des quelque 500 000 personnes atteintes de TB résistante chaque année pourraient bénéficier du délamanide. Mais, deux ans après son approbation par les autorités de réglementation européenne et japonaise, seulement 180 personnes ont eu accès à ce médicament.

« La priorité d’Otsuka devrait être d’élargir l’accès au délamanide à tous les patients dont il pourrait sauver la vie», conclut le Dr. Brigden. 
 

MSF prend en charge des patients atteints de tuberculose depuis 30 ans et a ouvert son premier projet de prise en charge de la tuberculose résistante en 1999. 

MSF est aujourd’hui l’un des principaux fournisseurs privés de soins pour la TB-MDR dans le monde. 

En 2014, MSF a fourni un traitement contre la TB à plus de 23 000 patients, dont 1 800 atteints de TB-MDR. MSF souhaite élargir l’utilisation du délamanide dans ses programmes et a accepté - en décembre 2015 - une donation de délamanide à destination de ses projets et dans le cadre du  partenariat endTB

Les prix des traitements contre la TB-DR indiqués sont extraits de la 4ème édition du rapport DR-TB Drugs Under The Microscope, qui sera publié par MSF en mars 2016.