En bref

Dépenses 2014 : 3 527 000 €
Financement : 100 % fonds privés
Equipe : 12 internationaux et 214 nationaux
Autres sections MSF présentes : sections hollandaise, espagnole, belge et suisse

MSF est présente dans le pays depuis 2012.

Dossier Crise en Syrie

Retrouvez notre dossier spécial rassemblant toutes nos informations à propos de nos activités relatives au conflit qui se déroule en Syrie.

 

PUBLICATION

Joanne Liu, Présidente internationale de MSF

 

Tribune du Dr Joanne Liu, Présidente internationale de MSF :
« Aujourd'hui en Syrie, l'anormal est désormais la norme »

 

AU-DELA DE LA GUERRE

Au dela de la guerre

 

MSF tente de donner un visage à la guerre en Syrie en lançant un document multimedia sur une journée dans la vie du conflit syrien, telle qu’elle est vécue par du personnel médical, des patients et des réfugiés.

Contexte

Après quatre ans de conflit, le bilan humain est lourd. Il s’élève à plus de 162 000 morts depuis que les violences ont éclaté en mars 2011. Les affrontements armés se sont intensifiés entre les différents groupes rebelles et le groupe de l’Etat islamique a accru son emprise territoriale. En septembre, ses combattants ont lancé une offensive sur la ville kurde de Kobane qui a été stoppée lorsqu’une coalition de pays emmenée par les Etats-Unis a lancé des attaques aériennes pour stopper la montée en puissance de ce groupe djihadiste. Pendant ce temps, l’armée syrienne a poursuivi ses bombardements et est arrivée à renforcer ses positions autour d’Alep.

Dans ce contexte où la situation humanitaire ne cesse de se dégrader, les Syriens continuent de fuir les violences si bien qu’aujourd’hui un Syrien sur deux a dû quitter son foyer. En avril 2015, ils étaient plus de 7,6 millions réfugiés à l’étranger et près de quatre millions de déplacés à l’intérieur du pays. L’accès aux soins est extrêmement restreint car les médicaments manquent, le personnel médical est peu nombreux et les centres médicaux continuent d’être la cible d’attaques. Faute d’avoir pu obtenir les garanties de sécurité du groupe de l’Etat islamique, les équipes MSF n’interviennent plus dans les zones contrôlées par ce groupe. Ainsi l’hôpital qui avait été ouvert dans le gouvernorat d’Alep en mai 2013 a dû être fermé en septembre 2014.

Projets

PROJET DE CHIRURGIE TRAUMATOLOGIQUE (REGION D'IDLIB)

Initialement l’unité d’urgences chirurgicales et traumatologiques d’Athma était destinée à soigner des blessés. Mais au fil des combats et du déplacement des lignes de front, cet hôpital de 15 lits, doté d’un bloc opératoire et d’une salle d’urgence, est devenu le centre de références pour les grands brûlés dans tout le nord de la Syrie. Car les accidents dus à l’utilisation d’un combustible de mauvaise qualité et au raffinage artisanal de pétrole sont nombreux. Entre mai 2014 et avril 2015, 1693  patients victimes de brûlures ont été reçus aux urgences. Ces patients reçoivent aussi des soins de kinésithérapie et un soutien psychologique.

HOPITAL GENERAL (REGION D'ALEP)

Pour que les adultes comme les enfants puissent avoir accès aux soins médicaux courants dont ils étaient privés à cause du conflit, MSF avait ouvert un hôpital général de 30 lits dans une petite ville de la région d’Alep. Cet hôpital équipé d’un bloc opératoire pour soigner blessés et grands brûlés comprenait un service de consultations externes, un service de médecine et une maternité. Suite à l’enlèvement de personnel MSF dans la région d’Idlib en janvier 2014, le personnel expatrié avait quitté l’hôpital. Puis MSF y a cessé toutes les activités en septembre 2014. 

PROJET CAMP DE DEPLACES

Près de l’hôpital MSF à Athma se trouvent des camps abritant environ 90 000 personnes déplacées en mai 2015. Comme des cas de rougeole sont toujours constatés, une campagne de vaccination a été menée dans ces camps et des villages environnants. Plus de 11 000 enfants de moins de cinq ans ont été vaccinés en août. MSF a aussi poursuivi la vaccination de routine, principalement dans les camps où 35 travailleurs communautaires assurent une surveillance épidémiologique.

SOUTIEN MEDICAL

Pour venir en aide à des réseaux de médecins syriens travaillant dans des zones auxquelles les équipes n’ont pas accès, MSF leur donne des médicaments et du matériel médical.  En avril 2015, ce soutien était fourni à huit hôpitaux et 14 postes médicaux.

 

WEBDOC


Découvrez LA TERREUR ET L'EXIL, notre webdoc revenant sur cinq ans de guerre, cinq ans d'exodes

 

Activités de MSF en Syrie et dans les pays voisins en 2015 :

Survolez l'image pour activer les légendes ou cliquez ici pour l'afficher en plus grand.