En bref

MSF est intervenue au Sri Lanka pour la première fois en 1986.

En 2012, Médecins Sans Frontières a transféré ses derniers programmes en activité, trois ans après la fin d'une guerre civile désastreuse.

Contexte

Après une guerre civile dévastatrice, la quasi-totalité de la population du district de Mullaitivu avait été déplacée en mai 2009 dans le camp de Menik Farm, dans le district de Vavuniya. Après avoir fui leur village et subi des événements traumatisants entre janvier et mai 2009, les habitants ont commencé à regagner leur foyer début 2010.

En avril 2010, l'évaluation initiale menée par MSF à Mullaitivu a révélé que le processus de réinstallation avait débuté, 25 000 personnes environ étant rentrées chez elles dans cette région isolée dotée d’un système routier, d’infrastructures d'hébergement et de communication inadaptés.

Après une longue période de négociation avec les autorités, en particulier avec le ministère sri lankais de la Défense, MSF a pu fournir des services médicaux à ces populations fragilisées, en collaboration avec le ministère sri lankais de la Santé, en augmentant la capacité des services de santé primaires et secondaires de l'hôpital général du district de Mullaitivu.

La plupart des familles ayant été réinstallées, MSF a lancé des activités de santé mentale en décembre 2010 dans le district de Mullaitivu. Les habitants récemment rentrés, qui étaient nombreux à avoir retrouvé leur maison et leurs propriétés détruites, vivaient dans des conditions souvent difficiles et étaient confrontés à des souvenirs douloureux liés à la perte et au deuil.

Pendant la première moitié de l'année 2012, les équipes MSF ont soutenu le service des urgences, chirurgical, obstétrical et gynécologique de l'hôpital de Mullaitivu.

Pour que les populations isolées dans certaines parties du district de Mullaitivu aient accès à des soins primaires et soient référées vers des services spécialisés, MSF a créé un programme de dispensaires mobiles, actif sur cinq sites différents, en grande partie dans la division de Puthukkudiyiruppu.

MSF avait lancé des activités de santé mentale en 2009 en collaboration avec le ministère sri lankais de la Santé et le Collège des Psychiatres, d'abord au camp de Menik Farm, qui a accueilli des centaines de milliers de déplacés, puis dans huit différents sites du district de Mullaitivu, notamment dans une structure spécialement construite sur le terrain de l'hôpital. Des équipes de santé mentale mobiles se sont également déplacées dans des zones très reculées. Le projet visait aussi la création d'un système de référence efficace au sein des structures de santé locales, la création d'un pool d’agents locaux qualifiés de soutien communautaire.

En août 2012, MSF a remis son programme de santé mentale, son dernier en activité dans le pays, à l’ONG World Vision.

MSF continue de surveiller la situation au Sri Lanka et se tient prête à revenir dans le pays pour fournir une aide médicale d'urgence si nécessaire.