Une organisation médicale humanitaire comme Médecins Sans Frontières est confrontée quotidiennement à des questions difficiles : quelles sont les limites de la responsabilité de ses secouristes ? Comment faire quand les médecins n’ont pas les médicaments nécessaires pour soigner leurs patients, tout simplement parce que la fabrication en a été arrêtée ?

Qu’il s’agisse de nourrir la réflexion critique sur l’aide humanitaire ou de relancer la recherche et le développement de médicaments adaptés aux besoins des pays du Sud, MSF a développé des structures dédiées indispensables à la pratique d’une action humanitaire indépendante et de qualité.


Le Crash

CrashAbrité par la Fondation Médecins Sans Frontières, le Centre de réflexion sur l'action et les savoirs humanitaires (Crash) est une structure originale dans le monde des ONG. Sa raison d'être : animer le débat et la réflexion critiques sur les pratiques de terrain et le positionnement public afin d'améliorer l'action de l'association. Le Crash a été créé par Médecins Sans Frontières en 1999.

Le Crash réalise des études et analyses portant sur l'action de MSF dans son environnement immédiat. Elaborés à partir des cadres et de l'expérience de l'association, ces publications ne représentent pas la « ligne du parti » MSF, pas plus qu'ils ne cherchent à défendre une conception du « vrai » Humanitaire. Leur ambition est au contraire de contribuer au débat sur les enjeux, contraintes, limites - et par conséquent dilemmes - de l'action humanitaire.

► En savoir plus sur www.msf-crash.org
Suivez le Crash sur Facebook facebook.com/msf.crash et Twitter @MSF_Crash

 

La Campagne d'Accès aux Médicaments Essentiels

Access Campaign MSFDans les années 1990 le constat fait par MSF sur le terrain était catastrophique : des médicaments trop chers contre le sida, inefficaces contre le paludisme, archaïques contre la tuberculose.

Alors que ces maladies comptent parmi les premières causes de mortalité à l’échelle mondiale, les médecins de l'association étaient confrontés à des impasses thérapeutiques.

C’est dans ce contexte qu’est née, en 1999, la Campagne d’Accès aux Médicaments Essentiels (CAME), qui se bat pour que les équipes médicales aient les moyens de soigner correctement leurs patients.

La CAME vise à améliorer l'accès aux médicaments essentiels. Ses missions s'articulent autour de trois axes : surmonter les obstacles à l'accès aux médicaments essentiels, stimuler la recherche et le développement pour les maladies négligées et promouvoir des "exceptions sanitaires" aux accords du commerce mondial.

► En savoir plus sur www.msfaccess.org
Suivez la CAME sur Facebook facebook.com/MSFaccess et Twitter @MSF_access

 

Epicentre

EpicentreCréée en 1987 par des médecins de MSF, Epicentre est une association à but non lucratif. Son expertise est requise dans divers types de programmes comme l’investigation d’épidémies, la surveillance, l’estimation de la mortalité, les activités de vaccination... Epicentre compte aujourd’hui environ 40 personnes en Europe (Paris, Genève et Bruxelles) et 150 en Afrique (Ouganda et Niger).

Les missions d'Epicentre s'articulent à la fois autour de la recherche et de la formation. Epicentre contribue à concevoir et promouvoir des projets opérationnels médicaux originaux dans les contextes d’intervention de MSF ou équivalents. L'association participe également à la formation des équipes en appuyant MSF dans la conduite de la réponse opérationnelle.

Les travaux d'Epicentre portent sur les maladies les plus fréquentes telles que le paludisme, la tuberculose, l'infection par le VIH, la malnutrition infantile, mais également les maladies à potentiel épidémique comme le choléra, la méningite, la rougeole, les fièvres hémorragiques (fièvre jaune, Ebola, Marburg) ainsi que sur d'autres pathologies telles que l'ulcère de Buruli, la maladie du sommeil et même les soins psychiques...

► En savoir plus sur www.epicentre.msf.org


DNDi

DNDiDrugs for Neglected Diseases initiative (DNDi) (Initiative Médicaments contre les Maladies Négligées) a été en crée en 2003 par l’Institut Pasteur et Médecins Sans Frontières avec la collaboration de quatre instituts de recherche dans des pays endémiques - la fondation Oswaldo Cruz Farmanguinhos au Brésil, le conseil indien pour la recherche médicale (ICMR), l’institut de recherche médicale du Kenya (KEMRI) et le ministère de la santé en Malaisie - et le programme spécial TDR de l’UNICEF/PNUD/Banque Mondiale/OMS en tant qu’observateur, afin de répondre aux besoins des patients atteints de maladies négligées.

L’initiative est un partenariat public/privé indépendant à but non-lucratif engagé dans la recherche et le développement de  traitements nouveaux et/ou plus efficaces contre la leishmaniose, la trypanosomiase humaine africaine (maladie du sommeil), la maladie de Chagas, le sida pédiatrique, le mycétome et certaines filarioses. En 2016, DNDi a élargi sa mission en s’engageant d’une part, dans la recherche de nouveaux traitements contre l’hépatite C et d’autre part, en lançant avec l’OMS un partenariat (GARDP) pour le développement de nouveaux antibiotiques pour faire face à l’émergence progressive de l’antibiorésistance.
DNDi avait transféré en 2015 à Medicines for Malaria Venture (MMV) ses activités sur le paludisme.

DNDi contribue également à l’utilisation et au renforcement des capacités et structures existantes dans les pays endémiques avec la mise en place et le soutien de plateformes de recherche clinique régionales.

Depuis son lancement, DNDi a déjà obtenu sept résultats majeurs dont le développement et la mise à disposition de deux combinaisons à dose fixe contre le paludisme (ASAQ ; ASMQ), de la première innovation thérapeutique contre la maladie du sommeil depuis plus de 25 ans (NECT), de la première formulation pédiatrique contre la maladie de Chagas (benznidazole pédiatrique) et d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre la leishmaniose viscérale en Afrique aujourd’hui recommandé par l’OMS. Grâce aux résultats de ses études cliniques, DNDi a également contribué à la modification des directives pour le traitement de la leishmaniose viscérale en Asie et le traitement des enfants co-infectés avec le sida et la tuberculose.

L’objectif prioritaire de l’organisation est de rendre disponibles 16-18 nouveaux traitements contre ces maladies d’ici à 2023 et de construire un solide portefeuille scientifique de recherche et de développement.

► En savoir plus sur www.dndi.org
Suivez le DNDi sur Facebook facebook.com/dndi.org et Twitter @DNDi

 

MSF Logistique

MSF logistiqueMSF Logistique, association à but non lucratif, est l’une des centrales d'approvisionnement de Médecins Sans Frontières. MSF Logistique assure l'approvisionnement des missions MSF en matériels et médicaments, dans le cadre des programmes courants et des interventions d'urgence.

MSF Logistique intègre l'ensemble des métiers de la chaine d'approvisionnement, depuis l'achat jusqu’au transport de marchandises, et propose également des services liés à son activité. MSF Logistique est agréé établissement pharmaceutique et entrepôt sous douane.

► En savoir plus sur www.msflogistique.org
Suivez MSF Logistique sur Facebook facebook.com/MSF-Logistique