MSF et le Migrant Offshore Aid Station (MOAS) ont lancé le 2 mai une opération commune de recherche, de sauvetage et d'aide médicale en Méditerranée centrale, entre l'Afrique et l'Europe. L'opération se déroulera de mai à octobre, où il est attendu que des milliers de migrants risquent leur vie pour trouver refuge en Europe.
MSF et le Migrant Offshore Aid Station (MOAS) ont lancé le 2 mai une opération commune de recherche, de sauvetage et d'aide médicale en Méditerranée centrale, entre l'Afrique et l'Europe. L'opération se déroulera de mai à octobre, où il est attendu que des milliers de migrants risquent leur vie pour trouver refuge en Europe. © Ikram N'gadi/MSF

En 2015, le nombre de personnes arrivées par bateau en Europe a atteint 1 000 573 (source : HCR), dépassant le total de 2014 qui s’élevait à 219 000. Entre janvier et juin 2016, on a déjà recensé 200 000 personnes arrivées sur les côtes européennes.

La majeure partie de ces personnes sont arrivées par la mer Égée avant la fermeture de la route des Balkans et environ 50 000 sont arrivées en Italie en traversant la Méditerranée. Au moins 50 000 personnes sont coincées en Grèce depuis la fermeture de la route des Balkans. Par conséquent, passer par la Méditerranée est devenue l’une des dernières possibilités afin d’atteindre l’Europe, malgré le danger que représente cette traversée.

L'année 2014 avait déjà été très meutrière, avec plus de 3 400 décès en mer, mais 2015 l'a été encore plus : on a recensé 3 771 personnes décédées en mer Méditerranée l'an dernier. En 2016, on dénombre déjà plus de 2800 personnes mortes en mer, soit 1000 de plus que qu’à la même période l'an dernier.

En 2015, l'assistance de l'Union Européenne aux bateaux en détresse avait été réduite. C'est pourquoi en mai 2015, MSF a lancé des opérations de recherche et de sauvetage en mer grâce aux navires Bourbon Argos, Dignity I et MY Phoenix. Les équipes de ces trois bateaux sont venues en aide à plus de 23 000 personnes en détresse en 2015.
Ces opérations ont pris fin à la fin de l'année mais ont repris le 21 avril 2016. Depuis, les équipes MSF ont porté secours à 11 365 personnes au cours de 85 opérations de sauvetages distinctes à bord du Dignity I, du Bourbon Argos et de l’Aquarius (en partenariat avec SOS Méditerranée).

Les réfugiés secourus lors de ces opérations transitent principalement par la Grèce et l'Italie, mais aussi par l’Espagne et Malte. La majorité des personnes arrivant en Grèce proviennent de Syrie, d’Afghanistan et d’Irak, tandis que la majorité de ceux qui arrivent en Italie sont originaires d'Erythrée, du Nigeria, de Somalie, du Soudan, de Syrie, de Gambie et du Bangladesh.

En tant qu'organisation humanitaire médicale d'urgence impliquée dans la recherche et le sauvetage, MSF n'a ni mandat ni moyen d'évaluer le statut de réfugié des personnes que nous aidons. Nous fournissons des soins médicaux, sans jugement, et croyons fermement qu'aucun être humain ne devrait se noyer lorsque les moyens existent pour l'empêcher.


 

Pour poursuivre nos actions d'aide médicale d'urgence, nous avons besoin de vous

Je fais un don à MSF
 

En savoir plus sur les actions de MSF auprès des réfugiés et déplacés


Nos bateaux en Méditerranée

Le Bourbon Argos (opération relancée en avril 2016)

Reparti cette année de Chypre, ce navire peut accueillir plus de 700 personnes à son bord et est capable de se dérouter rapidement pour répondre à un appel de détresse. Le bateau de 68 mètres est spécialement conçu pour ce type d’opération de recherche et de sauvetage en mer. Plusieurs containers médicalisés ont été attachés sur le pont arrière. Ils contiennent une salle d’urgence, une salle de consultation et d’observation, des sanitaires, un stock, ainsi qu’une morgue. Le bateau est composé d’un équipage de 26 personnes dont des spécialistes en opérations de recherche et de sauvetage en mer et du personnel médical.

 

Le Dignity I (opération relancée en avril 2016)

Ce navire de 50 mètres de long accueille un équipage de 16 personnes, dont du personnel médical expérimenté, et a la capacité de transporter 400 personnes. Lors de la première année de cette mission de sauvetage, ce bateau avait quitté le port de Barcelone le 13 juin 2015 pour renforcer les opérations de recherche et de sauvetage de migrants menées par MSF en mer Méditerranée.

Cette année, le Dignity I a pris la mer le 21 avril depuis le port de Vallette, à Malte, pour être déployé au large de la Libye et y rechercher activement les navires en détresse.

Le Dignity I

Le Dignity I, prêt à venir en aide aux migrants en Méditerranée. © Juan Carlos Tomasi/MSF
 

L'Aquarius (opération lancée en mai 2016)

Une troisième équipe MSF est actuellement à bord de l’Aquarius, un navire affrété par l’association SOS Méditerranée, d’une longueur de 77 mètres, et doté d’une capacité de sauvetage de 200 à 500 personnes. L’Aquarius a quitté Trapani, dans l'ouest de la Sicile, le 6 mai dernier et se tient prêt à intervenir dans les eaux au nord de la Libye, recherchant activement des bateaux en détresse.

L'Aquarius, affrété par l’association SOS Méditerranée

L'Aquarius croisant dans les eaux au nord de la Libye. © MSF

 

Nos activités de sauvetage en mer Egée

Fin 2015, MSF a lancé des activités de sauvetage en mer Egée, au large de l'île de Lesbos, en collaboration avec Greenpeace. Fin mars, Greenpeace a mis un terme à l'opération de sauvetage sur l'île grecque de Lesbos et a passé la main à l'équipe MSF qui est maintenant prête à assumer l'opération sur le plus long terme.
Ces dernières semaines, le nombre de personnes arrivant sur l'île de Lesbos en provenance de Turquie a diminué de manière significative. Nos équipes surveillent la situation, prêtes à se déployer en cas de besoin.
Entre décembre 2015 et juin 2016, cette opération conjointe entre Greenpeace et MSF a permis de secourir plus de 18 000 personnes.


 

Suivez nos activités en mer en temps réel sur le compte Twitter @MSF_Sea
 

Que fait MSF pour les réfugiés en Europe et autour de la Méditerranée ?

Survolez l'illustration pour faire apparaitre les informations ou cliquez ici pour l'afficher en grand format.

En savoir plus sur les actions de MSF auprès des réfugiés et déplacés

Articles