En bref

Dépenses 2014 : 2 907 000 €
Financement institutionnels : 21 000 €
Equipe : 15 internationaux et 62 nationaux
Autres sections MSF présentes : section espagnole

MSF est présente dans les Territoires Palestiniens depuis 1989.

 

TRIBUNE

Le Monde

 

« Il faut lever de toute urgence le blocus à Gaza ! » Tribune du Dr Mego Terzian, Président de MSF

 

DOSSIER URGENCE GAZA

dossier urgence gaza

 

Retrouvez notre dossier spécial "Urgence Gaza" consacré à l'urgence qui frappe actuellement la bande de Gaza.

 

RAISONS HANTEES, HISTOIRES DE CISJORDANIE

Raisons hantées

 

Découvrez notre dossier "Raisons hantées" rassemblant des histoires de Cisjordaniens pris en charge par notre programme de santé mentale.

Contexte

La poursuite du siège de Gaza et de longues années de conflit qui ont culminé avec la récente attaque des forces israéliennes - la 3ème guerre en 6 ans contre Gaza - pèsent lourdement sur la population. Plus de 2 200 Palestiniens ont été tués (dont 70% de civils, 25% d’enfants) et 11 000 ont été blessés au cours de l’opération. Après 7 ans de blocus et de destructions massives causées par la guerre, l’économie gazaouie est à genoux avec un taux de chômage très élevé (plus de 60% chez les jeunes). La fermeture de la frontière de Rafah avec l’Egypte en octobre 2014 complique encore un peu plus la vie quotidienne des habitants de la bande de Gaza. Les Palestiniens vivent sous perfusion, 80% de la population dépend de l’aide internationale.

Les violences se sont intensifiées en 2014 dans l’ensemble de la Cisjordanie, qui a enregistré son plus lourd bilan de morts et de blessés depuis 2005. L’implantation de colonies se poursuit à un rythme accéléré, avec en 2014 une hausse de 40% en Cisjordanie.

Les violences incessantes continuent d’avoir de lourdes conséquences médicales, psychologiques et sociales pour les habitants de Gaza et de Cisjordanie. L’accès aux soins de santé reste sévèrement limité par le mur israélien qui traverse la Cisjordanie, ainsi que par le blocus de Gaza et autres mesures de sécurité. Bien que Gaza dispose d’un système de santé avancé, les spécialités médicales pointues viennent parfois à manquer, pour cause de pénurie de personnel spécialisé et d’absence de formation. Les coupures d’électricité quotidiennes poussent beaucoup de gens à se rabattre sur des équipements de fortune pour le chauffage et la cuisine, sources de graves accidents domestiques impliquant essentiellement des femmes et des enfants. En Cisjordanie, les violences quotidiennes, les punitions collectives et les humiliations aux checkpoints sont monnaie courante et sapent le moral des habitants. Les conditions de vie continuent de se détériorer et la capacité de la population à faire face s’amenuise.

Projets

PROJET DE NAPLOUSE, CISJORDANIE

Le programme MSF de santé mentale dans les gouvernorats de Naplouse et Qalqilya se compose d’une équipe pluridisciplinaire avec psychologues cliniciens, médecin et travailleurs sociaux.

En 2014, 2.208 consultations individuelles ont été dispensées pour 238 nouveaux patients.

Le soutien psychosocial permet d’alléger les souffrances psychologiques des adultes et des enfants confrontés à la violence d’un long conflit à basse intensité. Des séances individuelles ou de groupe sont proposées.

Rappel des objectifs 2014 : Dispenser des soins de psychothérapie (de courte et moyenne durée) dans les gouvernorats de Naplouse et Qalqilya ; Redéfinir notre stratégie de proximité et de mobilité pour cibler les personnes les plus vulnérables.

PROJET DE GAZA

MSF gère deux dispensaires post-opératoires pour les pansements, l’ergothérapie et la kinésithérapie, dont un service spécialisé dans la main. MSF répond à des besoins médicaux que ne peut satisfaire le système de santé local et aux conséquences directes ou indirectes de la violence.

La hausse du nombre de blessés nécessitant une chirurgie réparatrice lors de la dernière guerre a conduit MSF à mettre en place une équipe chirurgicale d’urgence de juillet à septembre 2014 pour réaliser des opérations. Une équipe permanente de chirurgiens était présente jusqu’en décembre 2014.

En 2014, MSF a effectué 347 interventions chirurgicales, 14 274 séances de kinésithérapie et 15 078 pansements, tandis que 1 136 patients bénéficiaient d’une rééducation.

Le programme de santé mentale de MSF à Gaza a repris en octobre 2014 en réponse à une augmentation des besoins suite à la guerre et a été intégré dans les soins post-opératoires.

Rappel des objectifs 2014 : Offrir une chirurgie spécialisée aux patients victimes de violence, brûlures domestiques, et autres traumatismes ou malformations congénitales ; Dispenser des soins post-opératoires aux patients ayant subi une chirurgie spécialisée ou adressés par le ministère de la santé et autres acteurs de santé ; Soutenir le personnel Santé mentale du ministère de la santé en développant  une stratégie de renforcement des capacités pour un dispensaire de santé mentale, le Community Mental Health Centre (CMHC).

► Retrouvez  le texte de Jason Cone, directeur général de MSF USA, rédigé lors d'une visite réalisée pour MSF au mois d'avril 2015 dans les Territoires occupés palestiniens et publié sur Mediapart : Sommes-nous complices ? Les limites de l’aide humanitaire dans les Territoires palestiniens occupés