En bref

En Colombie, en 2012, MSF dispense des soins de santé reproductive et des soins médicaux pour les enfants colombiens à Buenaventura, dans un centre de santé qui ferme ses portes début 2013, compte tenu de la baisse des admissions. MSF évalue néanmoins les possibilités de poursuivre ses activités de prise en charge des victimes de violence sexuelles.   

MSF soutient également le Programme national de lutte contre la tuberculose dans la ville de Buenaventura, afin d’améliorer le diagnostic et le traitement de la tuberculose simple et de sa forme résistante. 

Dépenses 2012 : 2 638 000 €
Financements : 100 % fonds privés
Équipe : 13 internationaux et 93 nationaux
Autres sections MSF présentes : section espagnole (départements de Nariño, Cauca, Putumayo, Caquetá), section hollandaise (départements de Norte de Santander (fermeture en juillet 2012), Turbaco et Bolivar (fermeture des programmes en novembre 2012)).

 

Contexte

En 2013, la Colombie est toujours confrontée aux conséquences du conflit armé, impliquant plusieurs groupes illégaux et les forces armées colombiennes, qui dure depuis les années 60. Les conséquences directes et indirectes de la violence sur la population sont encore élevées et les besoins humanitaires restent importants. 

En octobre 2012, des pourparlers de paix ont été entamés entre le président Santos et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). Si ce processus pouvait laisser entrevoir une résolution du conflit d’ici à la fin de l’année 2013, le cessez-le-feu initié de manière unilatérale par les FARC en novembre 2012 a pris fin en janvier 2013, signifiant la reprise du conflit armé.

L'accès aux soins de santé primaires est encore très limité dans certaines zones de conflit (urbaines ou rurales), compte tenu du manque de personnel médical et d’équipements dans certaines structures de soins.

En 2012, après différentes réformes au niveau national et après des efforts considérables du ministère colombien de la Santé, la situation sanitaire s'est améliorée à Buenaventura où MSF travaille. Néanmoins, des lacunes subsistent dans la prise en charge médicale des victimes de violences sexuelles, dans le domaine de la santé mentale et dans le traitement de la tuberculose.  

Buenaventura est en effet une zone à forte prévalence de tuberculose avec une incidence de 90 cas pour 100 000par an (le taux national est de 25/100 000). La ville présente l'un des niveaux de résistance les plus hauts du pays avec 9,5% des nouveaux cas de tuberculose pharmaco-résistants (2,4% au niveau national).

Projets

Buenaventura – Prise en charge de la tuberculose

Depuis 2010, MSF soutient le Programme national de lutte contre la tuberculose dans la ville de Buenaventura, à l’ouest du pays, pour améliorer le diagnostic et le traitement de la tuberculose simple et résistante. 

En 2012, MSF importe pour la première fois un traitement contre la tuberculose résistante et soutient le programme municipal pour la gestion de la tuberculose résistante (en matière de conformité, de formation du personnel de santé et de suivi de dossiers).

Sur l’année 2012, 285 nouveaux patients atteints de tuberculose simple ont été admis dans le programme alors que 60 patients atteints de tuberculose résistante et multi-résistante étaient sous traitement à la fin de l'année (dont 31 nouvellement admis en 2012).

Buenaventura – Soins de santé reproductive

MSF ouvre un premier centre de santé dans la ville de Buenaventura en 2008. En 2011, les activités sont adaptées pour être au plus près des personnes vulnérables et de leurs besoins. En 2012, MSF propose des soins de santé primaires pour les enfants (vaccination, nutrition) et de santé reproductive (planification familiale, suivi de grossesse principalement chez les adolescentes, prise en charge des victimes de violences sexuelles).

En 2012, MSF compte 1 482 enfants vaccinés dans le cadre du programme élargi de vaccination (PEV), 420 nouvelles patientes pour une consultation prénatale, 3 444 consultations de planification familiale, 1 020 consultations psychologiques. Les équipes ont également réalisé plus de 4 200 dossiers d’assistance sociale. Malgré les difficultés rencontrées pour atteindre les victimes de violences sexuelles, l’équipe a pris en charge 144 patientes en 2012. Les équipes organisent également des dispensaires mobiles et des sessions d’information et d’éducation dans les quartiers défavorisés ou « barrios » de Buenaventura. Fin 2012, la recrudescence de la violence dans cette ville contraint MSF à arrêter momentanément ces activités externes.

En février 2013, au regard de l’amélioration du système de santé et des résultats médicaux et indicateurs de l'activité médico-sociale de MSF, l’organisation ferme le centre de santé. L’équipe poursuit néanmoins ses activités de veille sanitaire et l’évaluation des besoins humanitaires, notamment auprès des populations les plus vulnérables à la violence, dans les zones urbaines et là où un accès aux soins de santé appropriés est limité. Certaines prises en charge médicales restent lacunaires, voire inexistantes : la prise en charge des victimes de violences sexuelles et la santé mentale par exemple. MSF évalue les possibilités d’intervention dans ces deux domaines.

Buenaventura – Approvisionnement en eau potable

En 2012, MSF a réalisé deux projets d’approvisionnement en eau potable dans les « barrios » de Los Angeles et Pampa Linda.

 

Bannière blog Sophia en Colombie

Blog du terrain : Sophia à Buenaventura

SophiaSophia Wengelin est administratrice pour MSF à Buenaventura, une ville de la côte ouest colombienne, sur un projet en plein repositionnement, qui couvre diverses problématiques, notamment le diagnostique et le traitement de la tuberculose. Il s’agit de sa première mission avec MSF.

Sophia est suédoise. Elle est originaire de la ville de Karlstad, dans l’ouest de la Suède, mais vit à Stockholm depuis deux ans. Avant de partir sur le terrain, Sophia a travaillé comme administratrice pour SIDA, l’Agence Suédoise de Coopération Internationale pour le Développement. Elle a également travaillé en support administratif et technique dans deux sociétés en Irlande.

Découvrez les récits de terrain de Sophia sur son blog