Des réfugiés en République démocratique du Congo, 2009 © Martin BaulieuDepuis la création de MSF, les conflits armés et leurs conséquences sur les civils représentent la majorité de nos raisons d'intervention sur le terrain.

Selon les situations, MSF assure de la chirurgie d’urgence, s’investit dans des hôpitaux et des centres de santé, déploie des équipes mobiles pour fournir des consultations médicales, intervient dans les camps de déplacés ou de réfugiés, assure des soins spécifiques, notamment aux enfants, en cas de crise nutritionnelle

MSF peut également être amenée à témoigner de violences commises par les parties au conflit envers les populations civiles.

Enfin, même après la signature d’un accord de paix, parce que le système de santé reste déstructuré, ou parce que la violence perdure dans certaines zones, MSF peut décider de prolonger sa présence.