Campagne de vaccination contre la méningite au Tchad, 2001 © Dieter TelemansLes maladies infectieuses sont les premières causes de décès dans les pays en développement. En situation épidémique, il faut vacciner contre la fièvre jaune, la rougeole, ou encore la méningite par exemple, ainsi que soigner ceux qui sont déjà malades et en danger de mort avec des médicaments efficaces.

Parce qu’ils sont pauvres, des dizaines de millions de malades des pays du Sud souffrant du sida, de la tuberculose ou du paludisme sont privés des traitements susceptibles de leur sauver la vie. Des millions de patients souffrent de pathologies encore plus négligées comme la maladie de Chagas ou encore la leishmaniose viscérale pour lesquelles des traitements satisfaisants n’existent pas ou ne sont pas accessibles.

Hors contexte de conflit, MSF intervient aussi sur de gros foyers de malnutrition aiguë occasionnant une mortalité infantile importante.

MSF prend aussi en charge des cas de fièvre hémorragique. En 2007, l’intervention de MSF avait permis de circonscrire une épidémie d’Ebola en Ouganda. Depuis mars 2014, MSF prend en charge des cas d'Ebola en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.