Staff MSF Ebola, Gaand Bassa, Liberia
Auteur : Médecins Sans Frontières Type : Rapports / Dossiers Publication : 23 Mars 2015 Themes : Ebola

Un an après le début l’épidémie d’Ebola en cours  en Afrique de l’Ouest, MSF publie une analyse critique de la riposte mondiale au virus Ebola.

Le rapport « Au-delà de nos limites » repose sur des entretiens réalisés avec des dizaines de membres du personnel qui ont été impliqués dans la gestion de l’épidémie sur le terrain. Il décrit les toutes premières mises en garde de l’organisation, il y a juste un an, quand l’épidémie se répandait dans toute la Guinée, le déni des gouvernements des pays touchés alors qu’elle s’étendait progressivement à toute la région et la mise en place par MSF d’un projet médical unique par son ampleur en raison de l’inaction des autres acteurs.

« Cette épidémie serait le résultat d’un ensemble de circonstances défavorables : une grande diffusion géographique dans trois pays dont le système de santé état déjà faible et n’ayant jamais été confrontés au virus Ebola, précise Christopher Stokes, directeur général de MSF. Cette explication est bien trop facile. L’ampleur de cette épidémie est aussi due aux défaillances de nombreuses institutions. Cet échec a eu des conséquences tragiques, qui auraient pu être évitées. »

Le rapport revient également sur le défi que la réponse à l’épidémie a représenté pour MSF et sur les choix difficiles que nous avons parfois été amenés à faire en l’absence de moyens suffisants et de traitements efficaces de la maladie.

« Pendant la période la plus critique, les équipes de MSF étaient juste incapables d’admettre davantage de patients ou de donner les meilleurs soins possibles, se rappelle le Dr Joanne Liu, Présidente internationale de MSF.  Cette expérience était traumatisante pour une organisation de médecins volontaires comme la nôtre. De nombreuses discussions, et parfois même, des tensions ont éclaté au sein même de MSF. »

Depuis le début de l'épidémie en mars 2014, plus de 5 300 MSF se sont relayés en Afrique de l’Ouest, dont 4 000 recrutés localement. Ils ont pris en charge près de 5 000 malades d'Ebola.

Ebola, une année au-delà des limites


 

Hommage

Au cours des douze derniers mois, des milliers de travailleurs de la santé ont risqué leur vie pour venir en aide aux patients et lutter contre l’épidémie d’Ebola tout en étant confrontés à la stigmatisation et à la peur au sein même de leur communauté. La vulnérabilité du personnel médical à Ebola est une double tragédie car le virus tue les personnes censées enrayer sa progression. À ce jour, près de 500 travailleurs de la santé ont succombé à Ebola en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone.
À travers ce rapport, nous rendons hommage à nos 14 collègues de MSF qui ont perdu la vie en Guinée, en Sierra Leone et au Libéria au cours de l’épidémie. Leur disparition est une grande perte et nous tenons à exprimer notre plus profonde sympathie à leurs familles et à leurs amis.

Datavisualisation

Il y a un an, MSF débutait la bataille contre Ebola. Découvrez comment cela s'est déroulé.

Datavisualisation Ebola, un an de lutte par MSF

Retrouvez notre dossier spécial consacré à Ebola