Rose est la première patiente guérie et autorisée à quitter la clinique de Guéckédou.
Rose est la première patiente guérie et autorisée à quitter la clinique de Guéckédou. © Amandine Colin/MSF

Bonne nouvelle, les premiers patients ayant vaincu le virus Ebola ont quitté les centres de prise en charge. Il n’existe pas de traitement spécifique contre l’Ebola et les taux de mortalité de la maladie sont élevés. Cependant, si les patients reçoivent un traitement pour les infections secondaires et sont bien réhydratés dans des structures de santé adéquates, leurs chances de survie augmentent.

« Lorsque le premier patient est sorti du centre de prise en charge, j’étais vraiment heureuse. Toute l’équipe était vraiment émue » , raconte Marie-Claire Lamah, médecin guinéenne qui travaille pour MSF dans le centre de prise en charge Ebola à l’hôpital Donka, dans la capitale Conakry.

Récit en images (photos © Amandine Colin/MSF)

Rose, 18 ans, est la première patiente à être guérie et autorisée à quitter la clinique de Guéckédou. Avant de sortir, elle doit prendre une douche à l’eau chlorée pour être totalement désinfectée.

Rose reçoit de nouveaux vêtements et des chaussures pour quitter la clinique. Tout ce qu’elle a porté à l’intérieur sera brûlé.

Après avoir passé plus de 10 jours en isolation, ne voyant les équipes MSF qu’avec leurs combinaisons jaunes, Rose est prise dans les bras par l’infirmière qui s’est occupée d’elle. C’est la première fois que l’équipe médicale peut toucher un patient sans protection, Rose n’est plus contagieuse.

La communauté attendait le retour de Rose. Dès que la voiture de MSF est arrivée dans le quartier, les gens sont venus à sa rencontre.

Rose est accompagnée de deux promoteurs de santé qui expliquent aux voisins et à la famille qu’elle n’est plus contagieuse et peut être touchée et embrassée sans risque.