Opération

Syrie : prise en charge des grands brûlés à Atmeh

14 février 2018
© MSF

Depuis 2012, Médecins Sans Frontières offre une prise en charge aux grands brûlés dans son hôpital situé à Atmeh, dans le nord-ouest de la Syrie.

Les équipes de Médecins Sans Frontières offrent aux populations syriennes atteintes de brûlures sévères une prise en charge, des soins chirurgicaux et de la physiothérapie, avec une salle d’urgence et un service d’hospitalisation. C’est le seul hôpital spécialisé dans ce type de soin dans le nord de la Syrie.

© MSF Mars 2017

Dans la ville d’Atmeh et les camps alentours, Médecins Sans Frontières soigne, opère et vaccine depuis 2012 les populations vulnérables. Mohammad Darwich, assistant coordinateur de projet MSF, détaille l’intervention de l’association.

Pourquoi Médecins Sans Frontières intervient ?

Les cas de brûlures sévères sont très répandus en Syrie depuis le début du conflit armé, en raison des bombardements, des explosions mais aussi de la dégradation générale des installations et des conditions de vies des Syriens, notamment dans les camps de déplacés. L’utilisation de poêles à pétrole et de combustible mal raffiné  est responsable de nombreux accidents domestiques aux conséquences dramatiques. Le nombre de blessés est particulièrement élevé en hiver, ces poêles étant souvent l’unique source de chaleur et on compte de nombreux enfants parmi les victimes.  

Notre intervention

Médecins Sans Frontières ouvre en 2012 un projet de soins traumatologiques à Atmeh, transformé ensuite en unité de traitement des brûlés, pour répondre aux besoins des populations.

Dans l’hôpital d’Atmeh, les équipes de Médecins Sans Frontières proposent une prise en charge complète des brûlures sévères avec des salles d’urgence et d’opération et un service d’hospitalisation. Elles offrent des soins de chirurgie, des greffes de peaux, la pose de pansements, de la physiothérapie et un soutien psychologique aux patients.

Médecins Sans Frontières procède également à des campagnes de vaccination et d’éducation à la santé dans la ville d’Atmeh, les villages environnants et dans les camps de déplacés aux alentours.