Opération

Palestine : prise en charge des grands brûlés dans la bande de Gaza

05 février 2018
© Laurence Geai

Depuis 2007, Médecins Sans Frontières offre une prise en charge aux grands brûlés dans la bande de Gaza, en Palestine.

Les équipes de Médecins Sans Frontières offrent des soins de chirurgie reconstructrice, de la physiothérapie et une prise en charge ambulatoire aux grands brûlés dans trois cliniques de bande de Gaza.

À l’été 2014, Israël lançait l’offensive Bordure protectrice sur la bande de Gaza. Aya a déjà vécu au moins une offensive israélienne. Elle a passé toute sa vie dans un territoire sous blocus.

Pourquoi Médecins Sans Frontières intervient ?

Depuis 2007, la bande de Gaza est sous blocus israélien : les conditions de vie des Palestiniens se dégradent lentement et sûrement. Les offensives régulières de l’armée israélienne ont détruit de nombreuses installations, comme les centrales électriques, dans ce territoire enclavé. Cette situation entraîne une augmentation du risque d’accidents domestiques et notamment des brûlures sévères. Le système de santé palestinien, en raison entre autres du blocus et de la difficulté d’assurer une formation continue du personnel médical, n’est pas en mesure de répondre aux besoins de la population dans ce domaine des soins de santé spécialisés.

Notre intervention

Depuis 2007, Médecins Sans Frontières offre une prise en charge aux grands brûlés dans la bande de Gaza, en Palestine, dans des cliniques de Khan Younès, Beit Lahiya et dans la ville de Gaza.

Les équipes de Médecins Sans Frontières offrent de la physiothérapie et une prise en charge ambulatoire aux grands brûlés. L’association dépêche également plusieurs fois par an des chirurgiens dans des hôpitaux de la bande de Gaza pour des opérations de chirurgie reconstructrice. Elles sont destinées aux victimes de brûlures sévères, aux accidentés, et aux personnes présentant des anomalies congénitales, notamment.

En 2016, une campagne de MSF de sensibilisation aux brûlures a touché plus de 35 500 enfants dans les écoles, jardins d’enfants et crèches.