Toutes les offres | All employment opportunities

Chargé (e) de plaidoyer Libye, Cellule 2 H/F

Téléchargez le pdf

Médecins Sans Frontières, association médicale humanitaire internationale créée en 1971, apporte une assistance médicale à des populations dont la vie est menacée: principalement en cas de conflits armés, mais aussi d'épidémies, de pandémies, de catastrophes naturelles ou encore d'exclusion des soins. La section française est présente dans une trentaine de pays.

Dans le cadre d’une création de poste nous recherchons au sein du département des opérations  un·e :Chargé (e) de plaidoyer Libye pour la Cellule 2

Contexte du poste :

MSF France est intervenue pour la première fois en Libye en 2011 lors des événements du « printemps arabe » qui ont abouti à la guerre civile. En 2017, MSF a décidé de concentrer ses opérations sur la situation humanitaire des populations migrantes avec les priorités opérationnelles suivantes :

  • l’accès à la protection avec deux approches principales tout en s’efforçant d’offrir les services nécessaires (santé, social), à savoir l’augmentation des évacuations humanitaires et la fourniture d’abris en Libye, en particulier pour les victimes de trafic humain et de torture
  • L’autre priorité est d’intensifier notre communication et notre plaidoyer sur la Libye grâce à une meilleure structuration de notre stratégie de plaidoyer pour continuer à dénoncer la situation et à faire pression pour le changement

 

Objectif principal du plaidoyer en Libye :

Notre plaidoyer en Libye maintiendra un ancrage opérationnel fort et vise à provoquer des changements au niveau individuel et collectif, en 1/ visant à améliorer la sécurité des individus, et en leur fournissant les services pertinents, 2/ développer des opportunités d’évacuer les gens hors de Libye. Cela nécessite la mobilisation politique de différents acteurs en Libye et à l’extérieur afin de

  • Plaider auprès de l’UE et des États membres pour qu’ils négocient avec les autorités libyennes en vue d’établir un mécanisme de protection adéquat en Libye et qu’ils fournissent aux agences des Nations Unies une plus grande capacité d’installer des centres de transit sûrs, des abris et une capacité de dépistage des vulnérabilités
  • Aider à faire sortir les gens avec 4 axes principaux, chacun d’eux méritant des approches spécifiques avec différents interlocuteurs, à travers
  • Le rapatriement volontaire rapide de ceux qui le souhaitent, ce qui nécessite en particulier les gouvernements africains à mettre en place des procédures spécifiques pour ce faire (UA et États membres) tout en développant un regard critique sur le programme de rapatriement humanitaire volontaire de l’IOM
  • L’augmentation du nombre de places d’accueil dans les « pays tiers d’asile » pour les réfugiés et un processus plus fluide/plus rapide une fois que les gens sont admis dans des installations de rassemblement au Niger ou au Rwanda (États membres de l’UE et autres États)
  • Le développement et l’intensification des évacuations humanitaires des migrants vulnérables, en collaboration avec les États et les organisations de la société civile
  • Contre les interceptions et le retour des personnes en Libye, tout en appelant à l’intensification des opérations de sauvetage coordonnées par l’UE


Évaluer la faisabilité de changer le paradigme des « réfugiés » et faire reconnaître le droit international à la protection pour les migrants vulnérables victimes de torture et de violence dans les pays de transit

Mission

En soutien à la mission et en collaboration avec le chef de mission de l’OCP et à partir des connaissances actuelles au niveau de la mission, dans les sièges, et les principales personnes impliquées sur le plaidoyer  concernant le sujet de la migration au sein du mouvement MSF :

  • Développer un réseau avec les acteurs (UE, UA, gouvernements, chercheurs, ONG de défense des droits de l’homme et humanitaires, agences des Nations Unies) jugés pertinents afin de :
    • Clarifier les mécanismes en jeu autour de la migration en Libye et en particulier le financement de l’UE vers la Libye et identifier les leviers possibles qui pourraient être utilisés pour la défense des droits afin de progresser vers les objectifs ci-dessus
    • Cartographier les principaux intervenants avec qui établir un réseau, afin d’atteindre les objectifs fixés ci-dessus
  • Identifier et proposer d’éventuelles collaborations et/ou partenariats
  • Appuyer la mission par un plaidoyer spécifique permettant l’évacuation des individus et des groupes hors de Libye - mobiliser au sein du mouvement MSF, missions, sections partenaires, HRT afin de les impliquer dans une initiative spécifique de mobilisation des acteurs gouvernementaux ou non gouvernementaux pour l’accueil des personnes à évacuer de Libye ainsi que faire pression pour un changement de politique en matière de migration
  • Appuyer la mise en place d’un couloir humanitaire entre la Libye et la France
  • Développer la stratégie de plaidoyer : quel message, à qui, par qui, en coordination/partenariats avec qui et proposer des objectifs, des échéanciers, des stratégies et des outils
Compétences professionnelles

Formation : Diplôme en journalisme, communication, affaires humanitaires, sciences politiques ou diplôme universitaire connexe

 Expérience :

  • 2 années expérience professionnelle minimum
  • Expérience de travail sur la migration exigée
  • Expérience dans l’élaboration d’une stratégie de plaidoyer avec des ONG internationales.
  • Expérience terrain au sein d’un projet international est un plus

 Langues : français et anglais courant, arabe est un plus

Déplacements fréquents : Europe- Libye- Tunisie

Spécificités du poste

Statut :  CDD 12 mois

Le poste est rattaché hiérarchiquement au responsable cellule et fonctionnellement au chef de mission en poste

Poste à pourvoir : Septembre 2021.

Type de contrat
CDD
Durée du contrat
12 mois
Salaire (€)
48,8 k€ brut annuel sur 13 mois.
Avantages
  • Tickets Restaurant valeur faciale 9 € pris en charge à 60% par MSF
  • Mutuelle 100%
  • Frais de transport à 50%
  • 22 jours de RTT par an
Date limite de dépôt de candidatures

MSF tient à la protection des données personnelles de ses membres, de ses salariés et des personnes souhaitant rejoindre l’association. Les données collectées lors de cette candidature seront strictement transmises, pour un traitement équitable et de qualité, aux personnes intervenant dans le processus de recrutement, quel que soit l’endroit où se trouve la structure MSF à laquelle elles appartiennent. Pour plus d’informations sur la façon dont sont traités vos données et vos droits, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

Postuler à cette offre