L’équipe de MSF dépêchée en soutien au Département d’Urgence de l’hôpital de Bab Al Hawa, dans la province d’Idlib en Syrie, décrit des symptômes concordants avec une exposition à un agent neurotoxique de type gaz sarin.

Contact

Etienne L'HERMITE
+33 (0)1 40 21 27 25
Charlotte.nouette-delorme@paris.msf.org

Parmi les victimes de l’attaque sur la ville de Khan Sheikhoun transférées à l’hôpital de Bab Al Hawa, situé à 100 kilomètres au Nord, près de la frontière turque, MSF a constaté chez huit patients des  symptômes – pupilles rétractées, spasmes musculaires et défécation involontaire – caractéristiques d’une exposition à des agents neurotoxiques, tels que le gaz sarin.

L’équipe MSF a fourni des médicaments et antidotes, et des équipements de protection pour le personnel médical de la salle d’urgence. Elle a également pu accéder à d’autres hôpitaux prenant en charge les victimes et a constaté qu’elles dégageaient une forte odeur de chlore, suggérant qu’elles avaient été exposées à cet agent toxique.

MSF gère en direct quatre structures de santé dans le Nord de la Syrie et en soutient plus de 150 à travers le pays.

 

En savoir plus sur les attaques aux gaz chimiques :

Gaz toxiques, attaques chimiques, de quoi parle-t-on exactement ?

Le Dr. Frédéric Baud, référent en toxicologie pour MSF, fait le point sur les différents gaz auxquels nos équipes peuvent être confrontées sur le terrain.


 

Il explique également comment nos collègues prennent en charge les victimes de gaz toxiques et d'attaques chimiques.

 

Activités de MSF en Syrie et dans les pays voisins :

Survolez l'image pour activer les légendes ou cliquez ici pour l'afficher en plus grand.